VAILLOLINE

MAXIME SZCZEPANEK A PROPOS DE JEANCRISTOPHE

 

(manager de Jeancristophe / responsable de Vailloline, structure co-productrice de l’album)

« Voilà quatre ans, je recevais le 1er disque de Jeancristophe, L comme lui, en vue d’une chronique pour le webzine que je tenais.

Un album qui sonnait à l’évidence comme l’œuvre d’un Artiste, et dissonait à se rendre indomptable. Jeancristophe est de ces artistes aux choix visionnaires que l’on ne comprend que bien plus tard. Je me suis laissé séduire par ces chansons qui élèvent l’âme et la conscience.

L’originalité de l’album ne valait pas le charisme de Jeancristophe, ni sa présence sur scène. Je me suis proposé de l’aider dans le développement de sa carrière, alors que la mienne n’avait même pas commencée. Jeancristophe a accepté.

Notre relation s’est construite petit à petit. Nous avons connu des concerts importants, de belles premières parties, des moments plus difficiles, puis des prix et une plus grande reconnaissance de la part des professionnels de la région Nord-Pas de Calais.

Aujourd’hui, nous sommes soutenus par des structures nationales telle que Domaine Musiques (avec son dispositif Start-Play-Rec) qui nous a permis de donner un nouvel élan au « projet Jeancristophe » et de concrétiser la collaboration avec Vincent-Marie Bouvot, le réalisateur de l’album.Vincent-Marie est l’homme qu’il fallait pour jalonner l’écoute de l’auditeur de repères musicaux et pour popifier Ma vie en rose.

Aujourd’hui, j’ai la chance de co-produire Ma vie en rose via Vailloline. Un album sucré, pétillant qui rend compte de l’incroyable univers singulier de Jeancristophe. Une nouvelle étape que nous démarrons sereinement, qui nous permet d’ores et déjà de percer de nouvelles sphères et de partir à la conquête du territoire national. Notre vie dans les prochains mois sera rose, à n’en pas douter, et très pop aussi ! »

Loading